La beautĂ© des cycles et l’impermanence

🍂L’automne est peut-ĂȘtre la saison la plus propice Ă  cette observation. Rien n’est statique… la nature, les humains, le monde mue 🐛.

On suit tous le cycle de la vie : naissance – croissance – dĂ©clin – mort. Cela peut gĂ©nĂ©rer de la tristesse, de la mĂ©lancolie, ou mĂȘme des peurs. Pourtant, si l’on accepte pleinement ces cycles et cette impermanence des choses, on apprend Ă  profiter pleinement de chaque instant đŸŒ·. À ĂȘtre ici et maintenant, ancrĂ© et rĂ©ceptif Ă  ce qu’il s’y passe. On profite du chemin. En cessant progressivement de retourner dans son passĂ© ou de se projeter vers le futur et ce qu’il peut s’y jouer, on envisage l’instant prĂ©sent sous toutes ses formes, avec tout notre ĂȘtre (notre corps, notre cƓur et notre esprit). Et cette dĂ©marche d’acceptation nous mĂšne progressivement vers le non-attachement, qui fera l’objet d’un prochain post ✹

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.